CDIScolaire au primaire, publique quand elle est accessible à tous, médiathèque, universitaire dans le supérieur, Centre de Documentation et d'Information dans le secondaire, les bibliothèques prennent des formes, appellations et fonctions diverses.

Particularité française que seuls quelques pays partagent avec nous, par exemple la Roumanie, le CDI est placé sous la responsabilité exclusive et non partagée, comme par exemple en Allemagne, d'un enseignant.

Recruté avec un CAPES, ses missions sont diverses et exercées dans un cadre et un espace dont les contours, à l'instar même du fonds quand il est numérique, sont flous…

Ces modules pourraient également vous intéresser
|
Difficulté
|
DYS DYS

Les CDI

Brève histoire

AlexandrieDe la bibliothèque d'Alexandrie aux bibliothèques virtuelles en passant par les grands monastères carolingiens, la bibliothèque des rois de France, la Bibliothèque vaticane, l'histoire des bibliothèques met en jeu des perspectives d’ordre intellectuel et scientifique, mais aussi politiques et de pouvoir.

En effet, les bibliothèques naissent souvent d’une volonté politique et ressemblent à des palais. La bibliothèque est signe de distinction pour un prince qui sera autant le prince des muses que le prince des armes.

Leur fonction première est l'accès au savoir et à la culture mais aussi celle de conservation patrimoniale. Avec des pans entiers de patrimoine livresque souvent disparus, par exemple pour les civilisations de l'Antiquité.

Histoire des bibliothèques - 2e éd. - D'Alexandrie aux bibliothèques virtuellesAutour de l'an mille, l’incastellamento, autrement dit l'édification de villages fortifiés ruraux et l'association du château et de l'habitat qui forment le castrum. La plupart des castra s'établissent en surplomb des terroirs préexistants.

Avec l’invention de Gutenberg, c'est la « seconde révolution du livre ». La production imprimée est supérieure à 30 000 titres entre 1452 et 1501 : avec un tirage moyen de 500 exemplaires par titre, ce ne sont pas moins de quinze millions d’unités bibliographiques qui sont mises en circulation à travers l’Europe en un demi-siècle à peine.

Ce changement radical d’échelle par rapport à l’époque du manuscrit entraîne un certain nombre de conséquences majeures sur les pratiques des lecteurs, sur le statut du livre et, bien évidemment, sur la structure de bibliothèques dont les fonds deviennent de plus en plus riches.

« Vers 1850, les premières bibliothèques municipales apparaissent aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Ces deux pays sont le creuset d’une vie intense d’associations qui suscite la création de bibliothèques de nature différente. En 1851, par exemple, on compte en Grande-Bretagne, 702 « literary and mechanics’ institutions ». Plus de la moitié comporte une salle pour les journaux et les périodiques. On y dénombre plus de 800 000 livres et le total des prêts en 1850 s’élève à plus de 2 millions (Hassenforder, 1967). »
https://www.cairn.info/

Les classifications bibliographiques vont peu à peu s'imposer pour « ranger » le fonds.

Le terme « bibliothécaire-documentaliste » apparaît pour la première fois sous la plume de Melvil Dewey en 1890. Préalablement, Dewey, bibliothécaire américain, développe en 1876 une classification décimale qui porte son nom. « La Dewey » est une classification hiérarchique, ce qui, même à l’époque, n’est pas révolutionnaire ; ce qui est nouveau, c’est la notation, c’est-à-dire le fait d’utiliser des décimales pour représenter les différentes classes et sous-classes.

La Classification Dewey (cliquez sur pour déplier)
Etapes de la rechercheLes étapes de la recherche

Ce sont aussi et d'abord des lieux où les livres sont conservés et mis à disposition, désormais de (presque) tous.

vidéo
Petite histoire du classement des connaissances 

Juliette Filiol

Expliquer le monde des bibliothèques et les classifications

Mémoire de DEA sur la classification

Activité classification dewey : 5 questions

A votre avis, quelle est la cote de ce livre ?

Onfray. Le ventre des philosophes

A votre avis, quelle est la cote de ce livre ?

Traité de savoir-rire à l'usage des embryons. Roman

A votre avis, quelle est la cote de ce livre ?

Economix : la première histoire de l'économie en BD

A votre avis, un dictionnaire est classé en…

Dictionnaire des auteurs en sciences économiques et sociales

La Classification Dewey est publié pour la première fois en…

Onfray. Le ventre des philosophes
Copier le lien direct de cette activité dans le presse-papier

La Bibliothèque nationale d'Autriche

Bibliothèque nationale d'AutricheLa salle d'apparat, le cœur de la Bibliothèque nationale d'Autriche compte parmi les plus belles salles de bibliothèques au monde. C'est la plus grande bibliothèque baroque d'Europe.

Elle fait presque 80 m de long et 20 m de haut et est surplombée d'une coupole somptueusement ornée de fresques du peintre de la cour Daniel Gran. Plus de 200 000 volumes sont conservés ici, notamment les 15 000 œuvres que contenait la bibliothèque du prince Eugène de Savoie ainsi qu'une des plus vastes collections d'écrits réformateurs de Martin Luther.
Parmi les objets exposés, citons également deux magnifiques globes vénitiens de l'époque baroque, l'un terrestre et l'autre céleste, mesurant plus d'un mètre de diamètre.

Le saviez-vous ?L'enfer

Bibliothèque nationale d'Autriche, enferL'enfer, renvoie, par métonymie, à une section d'une bibliothèque où sont conservés divers livres dont la lecture est interdite au public. L'accès y est contrôlé et on ne peut y accéder sans avoir obtenu une autorisation des autorités religieuses ou civiles. La formation initiale des collections diffère selon les endroits et la gestion subséquente évolue selon divers critères religieux, moraux, sociaux ou politiques1. Plusieurs de ces ouvrages sont jugés licencieux ou « contraires aux bonnes mœurs », c'est-à-dire, selon les époques, des livres à caractère érotique, pornographique, choquant, obscène, etc.

Bibliothèque nationale d'Autriche

Le livre

vidéo
Livre dans tous ses états

C'est pas sorcier

L'Histoire du livre, c'est aussi celle du papier ! Vers 2400 av J.C, les Égyptiens fabriquent du papyrus avec des roseaux. Dès 200 av J.C, les Chinois inventent le papier à partir de fibres issues du coton, du chanvre ou du lin. En Europe, la fabrication du papier se développe avec l'imprimerie en 1436. Après un détour par une usine papetière, Fred et Jamy se glissent dans les coulisses de la Bibliothèque Nationale pour nous conter l’histoire du livre et de sa fabrication, et découvrir avec nous comment les plus anciens d’entre eux y sont restaurés avec soin.

Dates essentielles

1862Obligation de créer des bibliothèques scolaires publiques.

1952Circulaire sur le rôle de la documentation dans l'enseignement du second degré.

« …nous donnons, dans notre enseignement une préférence marquée pour la formation de l'esprit aux méthodes d'enquête ou de redécouverte, à la méthode historique, quand elle est praticable, parce qu'elles obligent à partir du fait, du document, au lieu de retrouver ceux-ci comme instruments de vérification et de contrôle, aux termes d'une pensée dogmatique et déductive. »
« Le choix de la documentation doit donc répondre d'abord à ces exigences qu'imposent les horaires et l'âge de nos auditoires. Il doit répondre aussi à un souci de confrontation des documents divers qui sont offerts à l'élève, de manière à lui fournir l'occasion d'exercer ses facultés critiques et à lui donner, à un degré qui dépend de son âge, le sens du possible, du probable et du certain. »
Circulaire 13 octobre 1952 (source : savoirsCDI)

1958Marcel Sire, proviseur du lycée Janson de Sailly à Paris ouvre le premier Centre Local de Documentation Pédagogique.

1962200 Service de Documentation (SD), réservés aux enseignants, sont créés en France.

1966Les Services de Documentation et d'Information (SDI) sont ouverts aux élèves

1973Centre de Documentation et d'Information. Les corps des personnels en poste, bibliothécaires et documentalistes sont unifiés sous l'appellation bibliothécaire-documentaliste.

1974Le rapport Tallon. Le Centre de Documentation et d'Information. Son rôle - Son fonctionnement. Septembre 1974

« Alors que jusqu'à une date toute récente, au terme d'une longue et lente évolution, les "Services de Documentation et d'Information" - dans la mesure, bien faible, où ils existaient - étaient en général considérés, dans nos établissements scolaires, au mieux comme un service annexe, auxiliaire modeste de l'enseignement donné dans leurs classes par les professeurs, au pire comme un luxe inutile, il n'est pas exagéré de dire qu'ils sont désormais de plus en plus perçus comme le cœur de ces établissements. »
« Les lycées que l'on construit sont dotés de centres documentaires importants, pouvant en général accueillir simultanément, dans les bibliothèques, salles de lecture, salles de documentation, salles de travail de groupes, audio vidéothèque qui le composent, environ 10 % de l'effectif théorique total de l'établissement. »

Les sept fonctions du responsable du centre de documentation

Notons que les principaux dysfonctionnements possibles étaient déjà listés :

« c'est qu'on ne le considère pas comme ce qu'il n'est pas, en lui faisant assumer des tâches, essentiellement matérielles, qui ne peuvent que le détourner de ses véritables fonctions : le documentaliste bibliothécaire, nous l'avons déjà vu, n'est pas un machiniste ; il n'est pas non plus un secrétaire supplémentaire de l'administration, voire des professeurs ; il n'est pas non plus un surveillant, et il y a là un point qu'il est important d'éclaircir, compte tenu de nombreux abus. »

ou encore

« Le centre documentaire n'est pas une seconde permanence, et le documentaliste bibliothécaire n'a pas à y jouer le rôle d'un surveillant." »
Le rapport Tallon (source : savoirsCDI)

1986Missions des personnels exerçant dans les centres de documentation et d'information. Circulaire de mission n° 86-123 du 13 mars 1986

Circulaire de mission 1986 (obsolète)

1989Création du CAPES de documentation

2017Les missions des professeurs documentalistes. Circulaire n° 2017-051 du 28-3-2017

La circulaire de misssion des personnels exerçant dans les centres de documentation et d'information devient celle des professeurs documentalistes.

Les missions des professeurs documentalistes se déclinent en 3 axes :

missions des professeurs documentalistes

Les profs docs

Recrutement

Depuis 1989, le recrutement des professeurs documentalistes se fait par concours : les différents CAPES et CAFEP (externe, interne, réservé, spécifique)

Les CAPES externe est ouvert aux titulaires du master métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation (MEEF), qui peut être poursuivi avec toute licence (ou d'un diplôme équivalent voire aussi accessible sous certaines conditions).

Les épreuves

image lien https://www.devenirenseignant.gouv.fr/

La formation au CNED

image lien https://www.cned.fr

Liste des INSPE

image lien https://www.reseau-inspe.fr/

Page documentation, rapports de jury

image lien https://eduscol.education.fr/cdi

Voir également le "mouvement" sur 20 ans

image lien http://www.tahitidocs.com/

Traitement

Vous trouvez ci-dessous la grille des rémunérations (traitements) des professeurs documentalistes.

A savoir !

Les profs-docs ne peuvent percevoir quasiment aucune des primes que peuvent toucher les enseignants de discipline. Pas d'heures supplémentaires défiscalisées, pas d'heures supplémentaires tout court d'ailleurs, et très (très) rarement des primes, ces indications sont donc proches du réel.

PROFESSEUR DOCUMENTALISTE - 01/01/20 -
Échelons Indice Traitement Brut   Traitement Net (approché)
1 390 1 827,54 €   1 480,00 €
2 441 2 066,53 €   1 714,00 €
3 448 2 099,33 €   1 740,00 €
4 461 2 160,25 €   1 789,00 €
5 476 2 230,54 €   1 845,00 €
6 492 2 305,52 €   1 905,00 €
7 519 2 432,04 €   2 007,00 €
8 557 2 610,11 €   2 149,00 €
9 590 2 764,75 €   2 273,00 €
10 629 2 947,50 €   2 420,00 €
11 673 3 153,69 €   2 585,00 €
HORS CLASSE
1 590 2 764,75 €   2 273,00 €
2 624 2 924,07 €   2 401,00 €
3 668 3 130,26 €   2 566,00 €
4 715 3 350,50 €   2 743,00 €
5 763 3 575,43 €   2 923,00 €
6 806 3 776,93 €   3 084,00 €
CLASSE EXCEPTIONNELLE
1 695 3 256,78 €   2 676 €
2 735 3 444,22 €   2 827 €
3 775 3 631,66 €   2 977 €
4 830 3 889,40 €   3 184 €
1er Ch. 890 4 170,56 €   3 411 €
2e Ch. 925 4 334,57 €   3 542 €
3e Ch. 972 4 554,81 €   3 719 €

A signaler !

Le blog de Julien Delmas qui donne énormément d'informations très utiles, ne serait-ce que pour comprendre la feuille de paye, un exemple particulièrement édifiant d'opacité administrative.

image lien https://blog.juliendelmas.fr/

Hiérarchie

Le professeur documentaliste est placé sous la double autorité du chef d'établissement et de l'inspecteur Vie scolaire.

Ce dernier a en charge les chefs d'établissement, les CPE et les professeurs documentalistes ce qui n'est pas sans poser problème. De connaissance fine des métiers tout d'abord, très différents par nature, d'arbitrage entre des personnels qui ont quelquefois autorité les uns sur les autres, d'intérêts personnels ou professionnels, de passé professionnel…

Au total, cette situation héritée du passé conduit une partie de la profession à demander d'une inspection spécifique et la création d'une agrégation.

L'EMI

Pour mettre en œuvre les programmes, tous les établissements scolaires reçoivent une enveloppe budgétaire sous forme d'heures. Celle-ci leur permet d'assurer les heures de cours définies dans le cadre des programmes.

image lien https://www.education.gouv.fr/programmes-scolaires-41483

La dotation horaire globale (DHG) est une enveloppe d’heures attribuée à l’établissement par l’inspection académique (pour les collèges) ou par le rectorat (pour les lycées). Le montant en est déterminé en fonction des effectifs prévus, des options ou spécialités proposées et des diverses voies d’orientation.
Cette dotation est exprimée en nombre d’heures allouées par semaine pour l’ensemble des élèves de l’établissement. Elle se compose d’heures postes (HP) et d’heures supplémentaires années (HSA) et doit permettre d’assurer tous les enseignements : les cours obligatoires, les cours en options, les heures d’aides individualisées, les heures de coordination EPS…

Il n'y a pas d'heures de cours prévues pour les professeurs documentalistes dans la DHG. Leurs interventions peuvent être faites en collaboration avec d'autres enseignants ou en responsabilité dans d'autres dispositifs.

Le professeur documentaliste « contribue aux enseignements et dispositifs permettant l'acquisition d'une culture et d'une maîtrise de l'information par tous les élèves » (circulaire de mission). En ce sens il est en quelque sorte le spécialiste de l'Education aux médias et à l’information (EMI).

L'EMI est présense dans pratiquement tous les programmes.

Les textesLes textes

Brochure Education aux médias et à l’information

Bibliothèque nationale d'AutricheLe CLEMI édite tous les ans une brochure sur l'Education aux médias et à l’information. Elle s’adresse aussi bien au 1er qu’au 2nd degré

Vous y trouverez notamment :

Télécharger la brochure

Un tiers-lieu ?

Qu'est-ce ?

Comment travaille-t-on aujoud'hui ?

Cafés, restaurants, places publiques sont bien les ancêtres des tiers-lieux où l'on se rencontrait. Pour Ray Oldenburg le tiers lieu est un espace de rencontre favorisant les échanges, la socialisation, la communication et les actions ou interactions réciproques susceptibles de faire émerger une communauté. Pas sa neutralité, il favorise les échanges. Le fait-il vraiment ?

Le concept de Tiers-Lieux a été progressivement adopté en France (et plus largement dans la francophonie) entre 2010 et 2015 pour designer des espaces de rencontres et de pratiques - comme les espaces de coworking, les fablabs & hackerspaces… - qui favorisent l’hybridation.

image lienhttps://movilab.org/

Espaces de coworking ?

En 2017 on recense 600 espaces de coworking en France.

Les espaces de coworking favorisent les échanges informels autour de problématiques transversales, anodines et conviviales.

Grande halle

Entrez ! On vous garde une place ? “les lieux infinis : des endroits qui sont conçus, pensés et animés de façon à ce que tout soit possible »

image lienhttps://www.caennormandiedeveloppement.fr/

Le WIP de Colombelles (Calvados)

L’objectif du Wip est de proposer des alternatives dans nos façons de travailler, de vivre et d’interagir ensemble, pour un territoire capable de mieux répondre aux défis écologiques et sociaux.

wipers

Pour entrer, seule contrainte, partager les valeurs. Quelles sont-elles ?

le WIP 1

image lienhttps://www.le-wip.com/

Les travailleurs numériques, sans attaches spatiales, choisisent pourtant un lieu fixe. Pourquoi ?

Alors que l'on annonce depuis des décennies la fin des bibliothèques et le passage au tout numérique, à distance, la réalité des bibliothèques est une fréquentation en hausse et des demandes fortes de plages d'ouverture plus large…

La Bibliothèque Nationale de France (BNF) a ainsi augmenté très significativement son nombre de place en Rez-de-jardin (plus de 1 400). La plage d'ouverture couvre toute la semaine y compris le dimanche et les débuts de soirée.

Rolex Learning CenterSitué au centre du campus de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, le Rolex Learning Center est à la fois un espace dédié à la connaissance, une bibliothèque et un lieu d’échanges culturels.

Ouvert tous les jours de 7h à minuit, toute l'année sauf le 1er août et le 25 décembre, il est possible d'y réserver des espaces de travail, de se restaurer y compris dans un restaurant astronomique, ou même de connaître les affluences en direct.

vidéo
Le Rolex Learning Center

DW

image lienhttps://www.epfl.ch/campus/library/fr/bibliotheque/

Et les CDI ?

Disons-le d'emblée, les CDI n'ont qu'un lointain rapport avec les bibliothèques universitaires ou publiques. Que ce soit en matière de budget (sans normes contraignantes il peut être réduit à zéro sur simple décision d'un chef d'établissement), de postes (moins de un en moyenne par établissement), ou même de textes (il n'existe pas de fiche de poste prof-doc), la situation n'est guère comparable.

Le professeur documentaliste concentre ici souvent sur une seule et même personne, des métiers et missions qui sont réparties sur de mutliples acteurs ailleurs. Professeur documentaliste, c'est gérer (les achats, les documents, les abonnements, les espaces…), bricoler (par exemple couvrir les livres, faire l'accrochage d'une exposition…), enseigner, renseigner, former (et cela va d'un élève à plusieurs classes), contacter, communiquer (avec les partenaires institionnels ou autres), bref ce sont une foultitude d'actions et de responsabilité qui le plus souvent s'aditionnent ou se surajoutent sans que souvent, que la question de faisabilité ne soit posée.

le WIP 1

Il n'est pas anodin de signaler ici que des missions dévolues à des fonctionnaires de catégorie C sont quelquefois atribuées à des cadres de catégorie A que sont les professeurs documentalistes (distribution ou gestion administraive des manuels par exemple), sans même questionner le modèle économique ou de management que cela soutend.

Cependant, en matière d'organisation des espaces, l'on va trouver des convergences.

Quelle architecture ?

En 2011, la Région PACA a édité un guide régional d'équipement notamment des CDI. Les différents espaces d'un CDI sont clairement déterminés.

CDI fonctions
CDI type
Télécharger le guide

Temps scolaire, temps de travail

Penser l'articulation entre temps scolaire, temps de travail, les enseignements, les loisirs ou l'accès à la culture fait évidemment partie d'un incontournable notamment dans le cadre de la politique documentaire d'un CDI.

« Avec les autres membres de la communauté pédagogique et éducative et dans le cadre du projet d'établissement, il élabore une politique documentaire validée par le conseil d'administration, et à sa mise en œuvre dans l'établissement. Cette politique documentaire, qui tient compte de l'environnement de l'établissement, permet aux élèves de disposer des meilleures conditions de formation et d'apprentissage. Elle a pour objectif principal la réflexion et la mise en œuvre de la formation des élèves à la culture informationnelle, l'accès de tous les élèves aux informations et aux ressources nécessaires à leur formation.
La politique documentaire comprend la définition des modalités de la formation des élèves, le recensement et l'analyse de leurs besoins et de ceux des enseignants en matière d'information et de documentation, la définition et la gestion des ressources physiques et numériques pour l'établissement ainsi que le choix des leurs modalités d'accès au CDI, dans l'établissement, à la maison et en mobilité. La politique documentaire s'inscrit dans le volet pédagogique du projet de l'établissement et ne se limite ni à une politique d'acquisition de ressources, ni à l'organisation d'un espace multimédia au sein du CDI. »

CDI Henry IVConcernant l'évolution des CDI, il faut ici se souvenir que le modèle présenté dans les années 90, le "CDI 2000" de Henry IV (Paris), était tout numérique et sans livres. Ce modèle ne s'est finalement pas imposé.

Loin de là !

Les CDI de Henry IV proposent toujours des livres et leur aménagement n'a au fond pas si changé que cela avec le numérique.

Autrement dit ces espaces didactisés que sont les CDI ont encore de beaux jours devant eux.