EMIObjet de tous les enjeux, notamment depuis l'après Charlie, l'éducation à une lecture critique des médias a pourtant toujours été la préoccupation de nombreux enseignants, notamment des professeurs-documentalistes et du Centre de Liaison de l'Enseignement et des Médias d'Information (CLEMI).

Peu ou prou l'EMI est d'ailleurs inscrite dans de nombreux programmes scolaires et devient un objet d'enseignement dans de nombreux pays.

Même le ministère de la Culture affirme vouloir doubler le budget alloué par son ministère à l’éducation aux médias, le faisant ainsi passer de 3 à 6 millions d’euros

Eduquer aux médias ?

Pour les uns l’éducation aux médias permettrait de se doter d’outils permettant au citoyen de se défendre contre la désinformation (ministère de la Culture). Pour les autres (Commission européenne) elle désigne la « capacité à accéder aux médias, à comprendre et apprécier, avec un sens critique, les différents aspects des médias et de leur contenu et à communiquer dans divers contextes. »

Au total cela fait un champ très large et selon Divina Frau-Meigs, professeur, sociologue des médias, spécialiste d’éducation aux médias et à l’information, et d’éducation à la citoyenneté numérique, c'est même une volonté de ne pas imposer une définition.

Cette variété des approches en matière d’éducation aux médias, est aussi marqué par des convergences. En Amérique du Nord, c'est le concept de « littératie », c’est à dire la capacité de savoir lire et écrire ensuite déclinée en « littératie » informatique, médiatique, numérique, réputationnelle. « Dans ce modèle, qui n’évacue pas l’idée d’esprit critique, la question du développement des compétences, notamment techniques, et de leur évaluation est centrale »

« Dans les pays nordiques se démarquent par leur tentative de réunir la pédagogie du cinéma, de la musique, de la danse et du théâtre pour favoriser la créativité. Dans la vision française, le cinéma n’en fait pas partie, plutôt abordé par l’esthétique et l’éducation à l’image. Quant à la télévision, elle est quasiment exclue de fait. »

Dans certains pays, l’éducation aux médias est une discipline autonome, obligatoire, inscrite au programme, dans d'autres pays, comme la France, l’approche est transversale, elle n'a donc pas de place identifiée comme telle.

Mais pour certains, l'EMI devrai devenir une discipline, et Pour Divina Frau-Meigs,devrait même entrer dans les évaluations PISA

image lien https://www.inaglobal.fr/

Eduscol

Comme toujours, de nombreuses ressources sont disponibles sur Eduscol.

icone Eduscol

 

copie écran Eduscol

Les TRAAM

L'académie de Toulouse a réalisé un Travaux Académique Mutualisés en Documentation - en février 2016 (MAJ n°2)

 

Ce document a été rédigé collaborativement par des professeurs documentalistes de l'académie de Toulouse à partir de la matrice cadre en EMI : http://docs.ac-toulouse.fr/.

C’est un outil pour la mise en œuvre de séances pédagogiques en EMI au cycle 4.

Vous trouverez certains outils de publication en ligne utilisés lors des séances ainsi que des productions d'élèves sur le site collaboratif Publionsdoc : https://publionsdoc.wordpress.com/

Le CLEMI

« Nous avons en réalité trois missions, explique Serge Barbet, directeur délégué du CLEMI. Tout d’abord, la formation des enseignants du premier et du second degré [primaire et collège, NDLR] en éducation aux médias et à l’information. La deuxième mission, c'est la production et coproduction de ressources pédagogiques pour accompagner ces enseignants dans des pratiques d'éducation aux médias et à l'information. La troisième mission consiste à animer des actions éducatives au sein de l'Éducation nationale. » 

icone CLEMI

 

Copie écran CLEMI

Compétences travaillées en cycle 4

La partie « Éducation aux médias et à l'information » dans le programme d'enseignement du cycle des approfondissements (cycle 4).

L'éducation aux médias et à l'information, présente dans tous les champs du savoir transmis aux élèves, est prise en charge par tous les enseignements.

Tous les professeurs, dont les professeurs documentalistes, veillent collectivement à ce que les enseignements dispensés en cycle 4 assurent à chaque élève :

Il s'agit de faire accéder les élèves à une compréhension des médias, des réseaux et des phénomènes informationnels dans toutes leurs dimensions : économique, sociétale, technique, éthique. Quelques connaissances sur l'histoire de l'écrit, des différentes étapes de sa diffusion et de ses supports mettent en perspective sa place dans la société contemporaine.

Les élèves sont formés à une lecture critique et distanciée des contenus et des formes médiatiques. Ils sont incités à s'informer suffisamment, notamment par une lecture régulière de la presse en français et en langues vivantes, ainsi qu'à produire et diffuser eux-mêmes de l'information.

L'acquisition des compétences de l'éducation aux médias et à l'information est mise en œuvre tout au long du cycle, notamment dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires ; chaque compétence présentée ici peut être réinvestie d'une année à l'autre selon les projets.

Compétences travaillées

Utiliser les médias et les informations de manière autonome

Domaine du socle : 2

Exploiter l'information de manière raisonnée

Domaines du socle : 1, 3, 5

Utiliser les médias de manière responsable

Domaine du socle : 3

Produire, communiquer, partager des informations

Domaine du socle : 1

image lien http://eduscol.education.fr/cid83624/se-former-et-s-informer-sur-l-emi.html

Contribuez à décrire les compétences du cycle 4 en EMI

Du 23 août au 20 septembre 2017, éduscol organise une consultation autour des 27 compétences en Éducation aux Médias et à I'information (EMI) du cycle 4. Celle-ci a pour but d'associer l'ensemble de la communauté éducative à la description de ces compétences afin d'aider les enseignants à les mettre en œuvre dans le cadre des apprentissages scolaires.

Comment participer : 4 niveaux d'engagements...

image lien Participer à l'enquête

image lien http://eduscol.education.fr/