EMI | Internet Retour à la page d'accueil

Internet Internet, c’est d'abord un réseau, de plus de 2 milliards d’ordinateurs reliés entre eux et qui a, même si tous ne s'accordent pas sur les dates, une bonne cinquantaine d'années…

Presqu'un papi, donc :-)

Ce que nous connaissons mieux, et qui n'a qu'une bonne vingtaine d'années, c'est le World Wide Web et ce qu'il a rendu possible : l'accès à des milliards de pages.
Mais cliquer c'est aussi polluer, ou risquer d'être surveillé.

Il n'en reste pas moins qu'Internet est désormais le premier des médias.

| Difficulté | DYS DYS

Qu'est ce qu'Internet ?

Le fonctionnement d'Internet

Source : Youtube. Numérama, Comment fonctionne Internet ?

40 cartes qui expliquent le fonctionnement Internet, d'où il vient, comment il est utilisé.

lien www.vox.com/

Le CIGREF revient ici sur l’histoire de l’informatique et des systèmes d’information.

lien www.histoire-cigref.org/

Depuis les années 50 jusqu'à aujourd'hui, le nombre d’ordinateurs reliés entre eux n’a cessé d’augmenter, et cela de manière exponentielle...

Différents réseaux qui peuvent être locaux, (réseau administratif, réseau pédagogique, académie…) ou globaux, sont reliés entre eux (ou pas) avec un accès plus ou moins restreint de l’extérieur…

Internet, c’est d'abord un réseau de plus de 2 milliards d’ordinateurs reliés entre eux. L’ensemble constitue une infrastructure de réseaux de réseaux, autrement dit Internet.

plus loinPremière définition

Internet est un réseau de plus de 2 milliards d’ordinateurs reliés entre eux…

Le World Wide Web (Web)

source : Google
Quelques indicateurs

statistiques Statistiques mondiales en direct (!), de divers indicateurs : nombre d’internautes, de serveur, de tweets, nombre total de sites Web, articles de blog, tweets, de Smartphones vendus, émissions de CO2, consommation électrique...
image lien www.internetlivestats.com/

Web index Conçu et produit par la World Wide Web Foundation, l’index Web est la première mesure mondiale de la contribution du World Wide Web au progrès social, économique et politique dans les pays du monde entier.
image lien http://thewebindex.org/

Web index Internet Map rassemble les données de 350 000 sites, dans plus de 196 pays et représente Internet comme une galaxie de bulles colorées dont la taille est fonction de l'importance du trafic.
image lien http://internet-map.net/

La gouvernance d'Internet

L’Afniclien (Association française pour le nommage Internet en coopération) est une association loi de 1901. Elle a pour mission de gérer les domaines Internet nationaux de premier niveau de France (.fr), La Réunion (.re), Terres australes et antarctiques françaises (.tf), Mayotte (.yt), Saint-Pierre-et-Miquelon (.pm) et Wallis-et-Futuna (.wf). L'Afnic se définit également comme fournisseur de solutions techniques et de services de registre, elle est notamment le partenaire technique de nouveaux domaines génériques dont le .paris, le .bzh, le .alsace, le .ovh.

La gouvernance de l’internet est le fruit d’un développement et d’une application complémentaire de la part des gouvernements, du secteur privé, de la société civile et de la communauté technique qui, dans leurs rôles respectifs, partagent des principes, des normes, des règles, des processus de prise de décision et des activités définissant l’évolution et l’usage de l’Internet.UNESCO

L'UNESCO préconise une approche ouverte, transparente et inclusive de la gouvernance de l'Internet basée sur les principes d’ouverture, qui inclut la liberté d’expression, le respect de la vie privée, l’accès universel et l’interopérabilité technique. L’éthique et le respect de la diversité culturelle et linguistique dans le cyberespace font aussi parti des principales préoccupations de l’Organisation.

Le Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI), qui a eu lieu en 2003 et en 2005, a mené à la création du Forum sur la gouvernance de l’Internet (FGI)lien, un forum multipartite annuel où des agences internationales, des gouvernements, des professionnels de l’Internet, des entreprises et des organisations de la société civile peuvent explorer, sur un pied d’égalité, le développement de l’Internet et son interaction avec d’autres domaines du pouvoir public.

Plusieurs organisations assurent de fait la gouvernance de l'Internet dont :

La mainmise des Etats-Unis sur la gouvernance d'Internet est de plus en souvent remise en cause notamment par la France. Lorsque le scandale de la surveillance massive opérée sur Internet par l’une des plus puissantes agences de renseignement américaines, la NSA, a éclaté, les voix ont été innombrables pour réclamer une meilleure gestion du net.

Domain Name System

Le Domain Name System ( DNS ou système de nom de domaine ) est un service permettant de traduire un nom de domaine en adresse IP.

 

Deux principales fonctions pour ce service :

Autrement dit, lorsque vous envoyez une requête en saisissant une adresse URL dans un navigateur, cette requête est renvoyée à un serveur DNS qui va la traduire en adresse IP ou inversement :  « quelle est l’adresse de www.google.fr ? », le DNS répond « 74.125.230.248 ».

Cette requête s’appelle une résolution de nom de domaine.

Le DNS est un système par arborescence dont le sommet, la racine est représentée par un point, le point des .com, .fr .org etc.
Puis viennent les branches, les org, fr qui sont des sous-domaines du domaine racine.

Les domaines se trouvant immédiatement sous la racine sont appelés domaine de premier niveau ( TLD : Top Level Domain ).

Le domaine wikipedia.org. est un sous-domaine de .org.

Dns-raum
CC BY-SA 2.5", Lien

Les fournisseurs d'accès à Internet mettent à disposition de leurs clients ces serveurs DNS.

Certains pirates détournent également ces serveurs en modifiant vos paramètres réseaux ou votre fichier « hosts » pour faire pointer les requêtes DNS vers des serveurs pirates (voir encadré).

 

Il existe également des serveurs récursifs ouverts ( qui font suivre les adresses ).
Google Public DNS
- IPv4 : 8.8.8.8 et 8.8.4.4
- IPv6 : 2001:4860:4860::8888 et 2001:4860:4860::88442
OpenDNS
- IPv4 : 208.67.222.222 et 208.67.220.2201 ; 208.67.222.220 et 208.67.220.2222 ; 208.67.222.123 et 208.67.220.1233 ;
- IPv6 (Sandbox) : 2620:0:ccc::2 et 2620:0:ccd::24

 

Les serveurs racine sont gérés par douze organisations différentes : deux sont européennes, une japonaise et les neuf autres sont américaines.

ChiffreVoir également le module sur les réseaux

Une infrastructure de services

Internet propose trois principaux types de services fondamentaux

btn
Le courrier électronique (e-mail)

Inventé il y a plus de 50 ans, le courrier électronique avec 107 000 milliards de mails reste l’un des services les plus utilisés, même s’il est peu à peu supplanté par la messagerie directe.

btn
L’échange de fichiers

Le protocole FTP (File Transfert Protocol)  et ses dérivés permet d’échanger des fichiers entre ordinateurs.
Le plus connu est FileZilla, mais citons également FTP Voyager.

btn
Le WEB

Le Web n’est qu’une partie des services d’Internet, ce sont les pages auxquelles l’on accède via le navigateur. Il est souvent confondu avec Internet qui est une infrastructure de service dont le World Wide Web ou Web.

btn
Autres services

A ces services l’on pourrait ajouter la vidéo en streaming, les forums de discussion, la voix etc.

L'essentiel en vidéos par France Télévision éducation

Avec sa collection Points de repères - France Télévision éducation propose des vidéos courtes qui dressent un panorama assez complet d'Internet.

Les moyens de communication, des signaux de fumée au téléphone
Création d'Internet
Internet : évolution des systèmes et création des réseaux
Comment fonctionne Internet ?
plus loinDeuxième définition

Internet est un réseau informatique mondial constitué d'un ensemble de réseaux nationaux, régionaux et privés utilisant un même protocole de communication : TCP/IP

Vous avez dit virtuel ?

Des réseaux

L'infrastructure du réseau Internet

Source : Coline Tison, Laurent Lichtenstein. Internet, la pollution cachée. France télévision, 2014

De câbles...

Carte de tous les câbles sous-marins (carte dynamique, cliquez sur l'image pour afficher). carte câbles

Source : www.submarinecablemap.com

Quelques éléments d'information

Source : Youtube. Animation
L'infrastructure du réseau Internet
Le fonctionnement d'Internet : les data centers

De la pollution...

C’est une pollution invisible à laquelle nous participons chaque jour sans en avoir conscience.

En utilisant notre ordinateur ou notre smartphone pour aller sur Internet, écouter de la musique ou regarder des vidéos en streaming, ou en multipliant les objets connectés (de l'ampoule à la voiture). L’activité numérique pollue déjà aujourd’hui autant que toute l’activité aérienne dans le monde.

Les centres de données, ces usines géantes qui abritent les serveurs, génèrent des dépenses électriques considérables. A tel point que l’on réfléchit aux moyens de récupérer une partie de la chaleur générée par ces millions de serveurs chauffés à blanc par notre frénésie numérique. En région parisienne déjà une piscine sera dans peu de temps en partie chauffée par le data center qu’elle abrite. Demain, ce sont des tomates ou des champignons qui pousseront grâce à cette énergie récupérée.

Cliquer, c’est polluer (France Inter). Reportage d’Hélène Chevallier. Prise de son : Thomas Robin et Marcos Darras. Mixage : Valérie Levallart. Réalisation d’Anne Lhioreau, assistée de Marion Philippe et Zohra Bensmaïli

Source : https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-06-novembre-2016
Internet, la pollution cachée. France télévision éducation, 2014

Car très consommatrice d'électricité

Le coût énergétique d'Internet
Les conséquences du coût énergétique d'Internet
Les conséquences du coût énergétique d'Internet

Comment économiser ?

Source : Coline Tison, Laurent Lichtenstein. Internet, la pollution cachée. France télévision, 2014

Le 1er des médias ?

Audience

Les chiffres médiamétrie de 2018

médiamétrie
médiamétrie
source : http://www.mediametrie.fr/

Des terminaux d'accès diversifiés

Médiametrie et Médiametrie//NetRatings publient pour la première fois les résultats d’audience de l’Internet Global 3 écrans, c’est-à-dire l’audience des sites et applications sur ordinateur, mobile et tablette.

médiamétrie

Source : Audience globale (médiametrie)

En janvier 2015, 44,4 millions d’internautes âgés de 15 ou plus se sont connectés à Internet, soit 86,2% des Français.

image lien http://www.mediametrie.fr/

L’Année Médias Outremer 2017

Si la télévision et la radio sont toujours au cœur de la consommation média à l’Outremer, le digital prend peu à peu sa place.

Télévision et Radio demeurent indétrônables sous toutes leurs formes

En moyenne, plus de 80% des Ultramarins regardent la télévision chaque jour, soit 1,7 million de 13 ans et plus sur les zones Caraïbes, Océan Indien et Pacifique. Les habitants des Antilles et de Mayotte sont particulièrement nombreux à suivre les programmes quotidiennement (respectivement 87,4% en Martinique, 86,7% en Guadeloupe et 91,4% à Mayotte).

Si la radio est écoutée plus longtemps qu’en Métropole - plus de 3h versus 2h50 - il existe des disparités selon les territoires. La radio accompagne par exemple les auditeurs guadeloupéens pendant 4h23 chaque jour, les polynésiens 3h10 ou encore les guyanais pendant 3h25.

Pour la TV, le pic d’audience se situe au moment du Journal Télévisé du soir, rendez-vous incontournable diffusé entre 19h et 20h, quand en Métropole les téléspectateurs sont les plus nombreux au moment du prime time qui débute un peu avant 21h.

Le pic d’audience de la radio se situe également plus tôt : entre 6h00 et 7h00 contre 8h00-8h15 en Métropole.

Ainsi, si 85% des habitants des Antilles, de la Guyane ou encore de la Réunion se sont déjà connectés à Internet, ils sont aujourd’hui 3 sur 4 à surfer sur la toile tous les mois, que ce soit via un ordinateur, un smartphone ou une tablette. Un chiffre en constante progression : par exemple, à la Réunion si près de 420 000 personnes se connectaient à Internet chaque mois en 2013, elles sont 520 000 en 2017.

Ultramarins, comme métropolitains, sont inscrits en moyenne sur près de 3 réseaux sociaux. Que ce soit aux Antilles-Guyane ou à la Réunion, le smartphone a su s’imposer et détrône désormais l’ordinateur pour les usages quotidiens. Il est, comme en Métropole, le 1er écran pour surfer sur internet « tous les jours ».
A titre d’exemple, aux Antilles-Guyane, 57,7% des internautes se connectent tous les jours depuis un smartphone vs 41,4% d’entre eux via un ordinateur. A la Réunion, ce chiffre s’élève à 53,8% des internautes contre 48% pour l’ordinateur.

Source : http://www.mediametrie.fr/

Bigdata

S'il n'existe pas de définition officielle des Big data, l'on désigne par ce mot des mégadonnées, grosses données ou encore données massives. Tous les jours environ 2,5 trillions d’octets de données sont crées : vidéos, messages, traces GPS, enregistrements transactionnels d’achats en ligne...

C'est l'explosion de données ou Bigdata.

Aux technologies de stockage, portées notamment par le Cloud Computing s'ajoute celles des traitements ajustés, notamment le développement de bases de données adaptées aux données non-structurées, autrement dit distribuer le stockage des données et de paralléliser leur traitement sur plusieurs ordinateurs (Hadoop). Cela permet par exemple à Google de répondre aux 6 000 000 de requêtes qui lui sont adressés par seconde.

France Télévision éducation propose une série de courtes vidéos sur Internet.

Le Big data. France Télévision éducation

Enjeux éthiques et sociétaux

Quels métiers ?

Onisep De nombreux postes d'ingénieur de données (Data Engineer), Data Scientist, Growth Hacker, développeur, architecte ou administrateur de données sont à pourvoir, et la demande est forte.

Un diplôme d’ingénieur en informatique ou en télécommunication, ou d’un master universitaire scientifique ou technique, en informatique ou en mathématiques appliquées est généralement requis, les bac +4 scientifiques avec au moins 3 ans d’expérience professionnelle sont également recherchés.

image lien Travailler dans la Big Data : les 6 métiers recherchés vers lesquels s'orienter

image lien Dossier de l'ONISEP

La neutralité du Net

La neutralité du Net menacée La neutralité du netlien, ou neutralité d’internet, ou neutralité du réseau, est une notion popularisée en 2003 par Tim Wu, professeur de droit à l'université Columbia à New York.
Il s'agit de garantir l'égalité de traitement de tous les flux de données sur Internet. Ce principe exclut par exemple toute discrimination positive ou négative à l'égard de la source, de la destination ou du contenu de l'information transmise sur le réseau.

Un outil de liberté ?

Internet et les nouvelles technologies ont révolutionné la pratique journalistique. En effet, sans eux, impossible pour Edward Snowden de faire ses révélations.

Mais c'est aussi des portables transformés en mouchards, des emails piratés… Les nouvelles technologies sont aussi très pratiques pour surveiller les journalistes...

Le numérique : une menace pour les journalistes ? France télévision éducation

Un outil de sociabilité ?

Comment les algorithmes nous enferment
Uchronie, Internet : propriété privée !
La liberté d'Internet
Internet aujourd'hui, partage et sociabilité ?