Retour à la page d'accueil

EMI | Le blob

blob

Que vient faire un organisme unicellulaire dans un parcours d'Education aux Médias et à l'Information ?

Eh bien, il nous permet de poser des questions, d'observer, d'interroger les neuros-sciences, la sociologie ou la philosophie sur leur manière de le comprendre.

Penser sans cerveau ? Communiquer sans contact direct ? Transmettre de l'information et la conserver même après une phase de dormance ? Sexes (720 différents) et genre  ? Blob et algo ?
Voilà quelque-unes des questions que nous allons poser et répondre tout le long de l'année avec des enseignants de disciplines variées.

Bref, si les blobs ont autant de succès, outre leur forme quelquefois peu ragoutante voir répulsive, s'ils alimentent nos fantasmes outre terrestres ou bousculent nos croyances, c'est qu'ils nous interrogent au fond sur nous-mêmes.

En collaboration avec Mariella Navazza, professeur de SVT au lycée Leconte de Lisle (974)

Ce module est un peu particulier puisqu'il sera augmenté toute l'année des expériences que nous allons mener et des réponses que nous aurons (ou pas). Réveil du blob, semaine du 1erseptembre 2021

Petite histoire du blob

26 mai 1973, Texas, Etats-Unis

blob Dans la banlieue de Dallas, Mary Harris trouve dans son jardin une “chose” de la taille d’un grand cookie jaune.
Cette chose étrange est « mousseuse, crémeuse et jaune pâle, similaire à une omelette, pas plus gros qu’un cookie ».

Mary pense alors donc tout naturellement qu'il s'agit d’un champignon.

Mais deux semaines après sa découverte, la chose a atteint la taille de seize cookies !

source image : thescienceexplorer.com/

rateau

Elle décide alors de s’en débarrasser à coup de râteau et le disperse dans son jardin.

Mais jours plus tard, elle se rend compte que la chose s’est régénérée et a doublé en taille.

baseball

Marie fait alors appel à son mari qui écrase l’intrus à coups de bâton de baseball. Une semaine plus tard, la chose est de retour encore plus grande.

herbicide

Marie tente alors de l’empoisonnement à l'herbicide.
La chose se met alors à saigner un liquide rouge.

Sans résultat

pompier

Les pompiers bombardent la chose d’eau à haute pression. Sans résultat.

police

La police ensuite, tire dessus.

Sans résultat : la chose semble indestructible et continue de grossir.

alien
Puis quelques jours plus tard, la chose disparaît sans laisser de traces.
Il n’en fallait pas plus tirer la seule conclusion possible, il d'agit d’un extraterrestre.

Un blob ?

Film le Blob Le nom blob lui a été donné en référence à un film qui date de 1958 (en français danger planétaire), avec un acteur plus tard très célèbre, Steve McQueen.
Un réel succès à sa sortie et le début de la carrière de cet immense acteur.

A la fois film d'horreur et de science-fiction, le blob a pour personnage central un extra-terrestre géant et gluant qui sème la terreur dans la petite ville de Downingtown, en Pennsylvanie.

Sauf que le traditionnel « The end ? » est ici suivi d'un point d'interrogation.

Le Blob a engendré un nombre important de remake, de suites et de parodies.

En 1988, Chuck Russell, reprend cette idée de météorite percutant la terre et génère une masse informe qui grandit en ingérant un à un les habitants d'Arborville, petite ville de Californie. La créature, le « blob », se glisse partout, traque ses proies et rien ne semble pouvoir l'arrêter.

Pour l'anecdote, le rôle est proposé à Chad McQueen, fils de Steve McQueen (acteur principal du film original Danger planétaire), qui le refuse.

Le film connaît un succès très mitigé à sa sortie mais deviendra culte bien plus tard.

Danger planétaire

Steve et Anne sont deux ados amoureux, en plein rendez-vous romantique. Alors qu’ils regardent le ciel à la recherche d’étoiles filantes, ils voient tout à coup une météorite s’écraser sur la ville de Downingtown. Curieux, ils décident d’aller voir de plus près de quoi il retourne. La météorite, qui porte en son sein le Blob, s’est écrasée non loin de la maison d’un vieil homme.

Réal. Irvin S. Yeaworth Junior, date de sortie : 12 septembre 1058 (1er avril 1960 en France)

source : Wikipedia

A l'école et l'ISS

En collaboration avec le CNRS et encadrée par la spécialiste du Blob Dr. Audrey Dussutour, le CNES organise une expérience éducative de grande ampleur avec le Blob auprès de toutes les écoles de France avec l’astronaute Thomas Pesquet.

2000 blobs en classe

2000 classes ont été sélectionnées pour participer gratuitement à la mission Alpha #elevetonblob.

Basés sur le protocole expérimental officiel de la mission Alpha fourni par le CNES, les Kits permettent de préparer et participer à la mission Alpha #elevetonblob avec les élèves.

Protocole ISS

lienLe projet BLOB-ISS

Côté science

Ni animal, ni plante, ni champignon.

Les premiers blobs sont apparus sur terre il y a un milliard d’années.

Le blob, une cellule visible à l'oeil nu

chonologie

Classification

Petit retour au programme du cycle 3, le plus souvent en CM2, pour la classification du vivant.

lien pdfPrésentation de la classification du vivant

classificationPhysarum polycephalum, plus couramment appelé blob, est une espèce unicellulaire de myxomycète de l'ordre des Physarales, vivant dans les milieux frais et humides tels que les tapis de feuilles mortes des forêts ou le bois mort. Cet amibozoaire est classé depuis 2015 parmi les mycétozoaires.

Organisme capable de prendre diverses formes, Physarum polycephalum, bien que n'ayant pas de cerveau, est doté de certaines capacités d'apprentissage. Comme les champignons, dont il ne fait pas partie, cet organisme monocellulaire possède des milliers de répliques de son noyau (permettant sa fragmentation et la fusion des fragments), ce qui a suscité une erreur historique : on a longtemps cru que cette cellule géante était un champignon et qu'elle possédait plusieurs noyaux, et Physarum polycephalum a donc longtemps été qualifié de « mycète » et de « polynucléaire ».

source : Wikipedia

Définition Larousse

Cet « extraterrestre » n'est donc ni champignon, ni animal, ni végétal mais fait partie du règne des amibozoaires qui regroupe des organismes informes se déplaçant avec des excroissances appelées pseudopodes.

Dans le monde du vivant, le blob fait en fait partie des eucaryotes, c’est-à-dire l’ensemble des organismes (unicellulaires ou pluricellulaires) dont le matériel génétique est protégé par un noyau. Pourtant, le Physarum polycephalum (de son nom d’espèce) n’est ni un animal, ni une plante.

Coté programmes

La membrane plasmique

Le blob, un génie sans cerveau | ARTE

Composé d’une seule cellule géante, il existe depuis plus d’un milliard d’années. Apparu sur Terre bien avant les plantes et les humains, il est l’une des formes de vie les plus primitives visibles à l'œil nu. De son nom savant Physarum polycephalum, le blob, qui n’a pas de forme fixe, peut mesurer jusqu'à 10 mètres carrés.

source : ARTE

Pour aller plus loin !

Audrey Dussutour

En France, la grande spécialiste du blob est Audrey Dussutour, éthologiste chargée de recherche (fiche CNRS).

Audrey Dussutour

L'on pourra par exemple lire son livre, édité aux éditions J`ai Lu en poche ou version numérique.

Audrey Dussutour

Ou alors visionner l'une de ses nombreuses conférence.

Audrey Dussutour. Le Blob

Les Mardis de l’Espace des sciences avec Audrey Dussutour, chercheuse au CNRS et spécialiste du comportement des fourmis et des organismes unicellulaires. Audrey Dussutour présente de façon captivante cette espèce non identifiée, ni plante, ni animal, qui promet des avancées scientifiques majeures.

source : Espace des sciences
Recherche fondamentale VS recherche appliquée

Toshiyuki Nakagaki

Toshiyuki Nakagaki est le tout premier chercheur a avoir travaillé sur le blob. Il a montré la possibilité d'anticipation, la formation des réseaux, l'expérience du labyrinthe.

Fiches métiers

fiche métier

chercheur au CNRS

Elever et éduquer un blob

Où le trouver ?

Les blobs sont partouts !

Plus exactement on en trouve partout dans la nature, ou même les aquariums et vous en avez souvent déjà vu.

C'est en repérant son milieu de prédilection que vous pouvez le trouver. Et ses endroits préférés nous donnent également les clés de son élevage. Ombre, humidité. On les trouve donc dans les sous-bois, les lieux riches en champignons et microorganismes, la nourriture du blob.

Blob au ZOO

Acheter un blob

Si votre école n'a pas été sélectionnée pour participer au projet ISS et recevoir des blobs gratuitement, vous pouvez également les acheter.

De nombreuses boutiques et laboratoires vendent des blobs sous forme de kits pédagogiques notamment pour l'enseignement des Sciences de la Vie et de la Terre. Ils contiennent, pour une cinquantaine d'euros une dizaine de blobs en dormance, des boites de pétri et divers accessoires pour l'élevage ou les expériences. Par exemple.

Jeulih
blobshop
kitblob

Comment l'élever ?

Le matériel nécessaire

Souvent fourni avec le kit, il vous faut le matériel suivant (généralement disponible dans tous les labos de SVT).

Boites de petri

Boites de petri

Agar-agar

Agar-agar

Flocons d'avoine

Flocons d'avoine
blob dispositif

Les boîtes de pétri sont utilisées dans tous les labos des établissements scolaires, Agar-agar est un gélifiant qui se trouve en supermarché. C'est un remplaçant alimentaire de la gélatine fabriqué à partir d'une algue. Les flocons d'avoine se trouvent également facilement partout.

Préparation de la gelée

Suivre la recette indiquée sur le paquet.

[Très bientôt ici le résultat de cette étape]

Le réveil

Installation dans le milieu, réveil, alimentation...

Premiers tests

Images et analyse

[Très bientôt ici le résultat de cette étape]

Questions de blob

Le blob est-il genré ?

Le blob, comme nous, est issu de la fusion de deux cellules sexuées. Elles ne sont pas appelées ovules ou spermatozoïdes car le blob possède… 720 sexes différents.

Une fois dans un milieu humide, ces cellules sexuées (appelées spores, d'où la confusion possible avec un champignon) partent en quête d’une cellule du sexe opposé. Avec plus de 720 possibilités, la tâche est plutôt facile. Lorsque deux cellules de sexe opposé se rencontrent, elles fusionnent pour devenir une cellule unique.

Mais là, contrairement à nous, la cellule ne va pas se diviser, seul son noyau va le faire. La cellule grandira donc au gré des divisions de ses noyaux jusqu’à atteindre des tailles record.

Sexe et genre

LUNNIIdentités bousculées

"Certaines cellules de notre corps seraient-elles capables d'apprendre ? (…) Pourrions-nous (…) apprendre à nos cellules à ignorer certaines molécules thérapeutiques étrangères afin qu'elles ne soient pas détruites par l'organisme ?" "Grâce au blob, continue Audrey Dussutour, la question se pose : n'existerait-il pas une forme d'intelligence indépendante du cerveau que l'on aurait négligée ?"

À la manière des microbiotes de l'intestin, désormais appelés "deuxième cerveau".

"Par exemple, le pigment bleu vert du blob Arcyria mutans (arcyriacyanine A) possède une activité inhibitrice unique sur un large panel de lignées cellulaires de cancer humain."

"Le réseau de veines du blob, en particulier sa formation, sert également d'inspiration à la recherche sur le cancer. Pour survivre et se développer, les tumeurs ont besoin d'un approvisionnement en sang.
Les priver de cet afflux sanguin serait donc un moyen efficace de lutter contre le développement du cancer.

8 expériences :

  • Coloration de blob
  • Résolution de labyrinthe
  • Création de réseaux
  • Culture verticale
  • Substances aversives
  • Autres sources de nourriture
  • Flan d'agar-agar
  • Piège en U

Nous en réliserons un certain nombre cette année.

Le drone est-il intelligent ?

Aimer le sel et transmettre l'information.

Le blob est capable de stocker de l'information et de la transmettre à un autre blob.

Le Blob, une cellule qui apprend

Ni animal, ni végétal, ni champignon, le blob est une cellule géante. Dépourvu de cerveau, il peut se déplacer et même apprendre ! Avoine bio ou céréales ultra transformés, il a aussi des préférences alimentaires selon son pays d'origine...

source : Reportage CNRS

Expérience  Algo, réseaux, blob

Pour cette expérience nous allons nous inspirer de la modélisation du problème du voyageur de commerce (voir encart).

Quel est le chemin le plus court reliant 20 villes de La Réunion ?

Différentes méthodes et hypothèses, dont celle du Blob.

Le problème du voyageur de commerce.

Ce site permet de sélectionnez une commune de France et de lancer une modélisation pour calculer le chemin le plus court.

Essayez de faire l'expérience avec l'île de La Réunion.

modelisation problème voyageur de commerce

Mise en oeuvre

Impression d'une carte 3D de l'île.

Carte de LA Réunion

Une extraction de la carte de La Réunion au format STL pour impression 3D (avec une légère surélevation).

source : DW

La communication scientifique

<[à suivre...]
mise à jour le 22 août 2021 (1ère version 2021)

Droits afférents
Licence Creative Commons Parcours Éducation aux Médias et à l'Information de A. Maurer, D. Weiss est mis à disposition selon les termes la Licence Creative : Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.
Crédits images
Les images, photos, icones :
- www.iconfinder.com/
- http://www.gettyimages.fr/
Mention d'édition
Alexandra Maurer, CLEMI La Réunion
Denis Weiss, professeur documentaliste
Infos+