Femmes et médias Hommes et femmes font-ils le même usage des médias ?
Qu’en est-il de la parité professionnelle dans la presse ? Hommes et femmes font-ils l’objet d’une égalité de traitement médiatique ?
Les médias contribuent-ils à diffuser certains stéréotypes sexistes ?

“Les médias, et notamment les chaînes de télévision, peuvent jouer un rôle considérable en matière d’autonomisation des femmes dans deux domaines. Premièrement, ils peuvent augmenter le pourcentage de femmes qu’ils emploient, y compris à des postes de responsabilité. Deuxièmement, ils peuvent promouvoir une représentation équilibrée et non stéréotypée de l’image des femmes, en améliorant leur participation et leur accès à l’expression et en faisant figurer dans leurs programmes davantage de femmes à des postes de direction ou de responsabilité”

Pourquoi ce module ?

Renvoyant à la fois à la place de la femme et à celle des médias (presse et médias sociaux) dans la société, le sujet est vaste et soulève de nombreuses questions. L’objectif de ce module n’est pas de prendre parti mais de proposer de nombreuses ressources pour faire le point et ouvrir le débat avec les élèves.

Mais avant de se lancer dans l’étude et les activités pédagogiques il est essentiel de partager un vocabulaire à la fois conceptuel et technique : cliché, genre, représentation sociale… champ / contrechamp…

Le site Genrimages propose des définitions simples et essentielles (ainsi que d’autres ressources sur le sujet) : http://www.genrimages.org/ressources/lexiques.html#2

Cette liste doit aujourd’hui être complétée par le terme plus récent de cybersexisme. La définition dans Wikipédia a d’ailleurs largement été enrichie par les élèves du lycée Evariste de Parny de l’académie de La Réunion, lauréats du Wikiconcours 2016-2017.

image lien https://fr.wikipedia.org/wiki/Projet:Wikiconcours

“Le cybersexisme est une forme de cyberharcèlement conduite par divers supports technologiques. Il peut prendre différentes formes, comme la propagation de rumeurs, l'envoi de messages diffamatoires ou de photos et vidéos à caractère sexuel. Le cybersexisme a la particularité de réduire les filles (mais aussi les garçons) à leur apparence physique ou à leur comportement intime. Il vise à contrôler la sexualité des filles, à survaloriser la virilité des garçons et d'instaurer un système de domination des hommes sur les femmes.”

image lien https://fr.wikipedia.org/wiki/Cybersexisme (consulté le 01/11/2017)

cybersexismeUn phénomène important chez les jeunes comme le montre la récente étude de l’Observatoire Universitaire International d’Éducation et Prévention (OUIEP) de l’Université Paris Est Créteil (dir. Sigolène Couchot-Schiex et Benjamin Moignard) auprès de 1127 élèves de classes de 5ème à la Seconde en partenariat avec les Rectorats de Paris, Créteil et Versailles.

Les filles déclarent plus que les garçons avoir subi des violences en lien avec les outils numériques, et les violences qu’elles déclarent ont une forte dimension sexiste.

  • 20 % des filles (13 % pour les garçons) rapportent avoir été insultées en ligne sur leur apparence physique (poids, taille ou de toute autre particularité physique)
  • 17 % des filles (et 11 % des garçons) déclarent avoir été confrontées à des cyberviolences à caractère sexuel par le biais de photos, vidéos ou textos envoyés sous la contrainte et/ou diffusés sans l’accord et/ou reçus sans en avoir envie. Cela concerne ainsi près de 3 filles et 2 garçons dans chaque classe

image lien https://www.stop-cybersexisme.com/

Femmes et médias… une relation compliquée, reflet d’une réalité sociale ?

Aborder cette question revient à étudier la place relative des hommes et des femmes dans la presse, les médias et le web en observant tour à tour leur représentativité respective, la parité professionnelle dans les entreprises médiatiques ainsi que les stéréotypes véhiculés notamment à travers la publicité.

Représentativité et parité

Dans Wikipédia

Quelle place cette encyclopédie réserve-t-elle aux femmes ?

Cinquième site le plus consulté en France, elle est écrite à 90% par des hommes, et sur les 450.000 biographies de la version française 75.000 sont consacrées aux femmes.

Pourquoi les femmes contribuent-elles moins ?

La question demeure ouverte. Mais pour tenter d’augmenter la place de la femme la bibliothèque universitaire d'Angers, “qui dispose de l'un des plus grands centres d'archives du féminisme et du genre en France, appelle ses étudiants, ses professeurs et l'ensemble du personnel encadrant à se pencher sur la problématique”.

image lien http://www.lefigaro.fr/

Dans la Presse

Pour la 4ème année consécutive, Pressedd s’est intéressé à la visibilité des femmes dans la presse avec un élargissement du périmètre observé.

Outre les 1.500 premiers titres de la presse française (voir note méthodologique), la présente édition intègre pour la première fois les médias en ligne avec une sélection des 1.500 principaux sites du web éditorial : sites Web des titres de PQN, PQR, PHR, newsmag et pure players.
Les éventuelles comparaisons avec le classement 2015 – observant exclusivement les médias écrits – doivent donc tenir compte de ce changement de périmètre. Toutefois, nous constatons – globalement – une forte symétrie des résultats entre la presse écrite et la sélection de médias du web éditorial.

A travers ce document de synthèse (le classement complet est disponible sur demande), Pressedd présente :

  • Un état des lieux de la présence des femmes dans les 1.000 personnalités les plus médiatisées en 2016
  • Un focus sur la répartition hommes / femmes des Unes de la presse écrite 2016
  • Les femmes du classement des 100 personnalités les plus médiatisées en 2016 dans les catégories politique, culture & médias et sport

 

Médiatisation de la femme dans la presse française

illustration
illustration

non“C’est normal, c’est représentatif de la place de la femme dans la société”

Les femmes représentent en effet 51,5 % de la population française. Selon la récente enquête de Médiamétrie, réalisée à l’occasion des Rencontres 2017 de l'UDECAM (Union Des Entreprises de Conseil et Achat Média qui a pour objectif de représenter les agences média auprès de l'ensemble des acteurs du marché) consacrées à "L'Influence au Féminin”, les femmes sont plus diplômées, plus actives, plus “chef de famille”.

Et quelle est leur relation aux médias ?

TV - Elles sont fans de replay et y consacrent 10 minutes par jour, tous écrans confondus.

Radio - Depuis 2013, les femmes représentent plus de 50% de l’auditoire quotidien de la radio.

Internet - Chaque jour, 72% des femmes Millennials, âgées de 15 à 34 ans, utilisent leur mobile pour surfer sur internet. Elles s’y connectent 33h par mois contre 24h pour l’ensemble de la population. Dans le Top 25 des sites dont l’audience est majoritairement féminine, on compte 6 sites médias, 6 réseaux sociaux et 6 sites « vie pratique ».

 

Plus de chiffres en vidéo :

Les Femmes et les Médias from Médiamétrie on Vimeo.

Sur les réseaux sociaux

Selon le SOCIAL LIFE 2016 – BAROMÈTRE ANNUEL DES USAGES DES RÉSEAUX SOCIAUX EN FRANCE (Enquête réalisée en ligne en décembre 2015 et janvier 2016 par l’institut Harris Interactive. Echantillon de 2000 individus représentatifs de la population française internaute âgée de 15 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e)), les femmes représentent la majorité des usagers de ces 4 plateformes sur les 8 observées.

illustration

Emoji (et… publicité), une manière originale d’aborder le sujet avec les élèves

Dans cette courte vidéo (en anglais) proposée par la marque Always des jeunes filles sont interrogées sur les émojis, constatent la faible représentativité des femmes et la présence de stéréotypes puis proposent des idées de nouveaux émojis.

non“C’est normal, il y a peu de femmes expertes”

Lassées de s’entendre répondre systématiquement “Il n’y a pas de femmes expertes ! “, Marie-Françoise Colombani et Chekeba Hachemi ont créé en 2012 le premier Guide des expertes version papier avec l’agence EpOke. Aujourd’hui l’annuaire est consultable en ligne gratuitement. “Alors que seulement 19 % des expert.e.s invité.e.s dans les médias sont des femmes, le projet des Expertes propose une base de données unique de femmes chercheuses, cheffes d’entreprises, présidentes d’associations ou responsables d’institutions”.

La parité professionnelle de la presse et des médias

L’observatoire des métiers de la presse a rédigé en 2014 un focus sur les femmes journalistes sur la base des données fournies par la CCIJP (Commission de la Carte d'Identité des Journalistes Professionnel).

La base de données de l’observatoire des métiers de la presse permet de générer des infographies sur les données de votre choix, comme par exemple la répartition par sexe :

illustration
illustration

https://prenons-la-une.tumblr.com/

Ce collectif de femmes journalistes pour une juste représentation des femmes dans les médias et l'égalité professionnelle dans les rédactions propose sur son tumblr de nombreux posts qui permettent d’aborder le sujet.
Notamment http://tempsreel.nouvelobs.com/medias/20160307.OBS5910/la-parite-dans-les-medias-ce-n-est-pas-encore-ca.html

En guise de transition...

Les médias sont-ils sexistes ? (Acrimed)

Stéréotypes et sexisme

La place dans les médias dépasse le constat chiffré. Elle doit être complétée par une étude qualitative.

Quels critères d’observation ?

LES IGRM (Indicateurs d’égalité des genres pour les médias ) de l’UNESCO

image lien http://unesdoc.unesco.org/images/0023/002310/231068f.pdf

Les Indicateurs d’égalité des genres pour les médias ont pour objet de favoriser l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes dans et par toutes les formes de médias, indépendamment des technologies utilisées. Le but recherché est d’encourager les organisations de médias à rendre les questions d’égalité des genres transparentes et compréhensibles pour le public tout en analysant leurs propres politiques et pratiques internes afin d’adopter les mesures nécessaires au changement.

Catégorie A : Mesures visant à favoriser l’égalité des genres au sein des organisations de médias

  • A1 Équilibre entre les genres au niveau décisionnaire
  • A2 Égalité des genres dans le domaine de l’emploi et des conditions de travail
  • A3 Égalité des genres dans les syndicats, associations, clubs et organisations de journalistes, dans les organisations de professionnels des médias et dans les instances d’autorégulation des médias
  • A4 Les organisations de médias encouragent les codes éthiques et les politiques éditoriales propices à l’égalité des genres dans le contenu des médias
  • A5 Équilibre entre les genres dans l’éducation et la formation

Catégorie B : Contenu des médias et représentation des genres

  • B1 Informations et actualités
  • B2 Publicité

La compilation des bonnes pratiques dans les Etats membres du Conseil de l’Europe fournit également des exemples variés d’actions possibles

image lien https://rm.coe.int/1680590556

illustration

Enfin, tous les cinq ans depuis son lancement en 1995, le GMMP répertorie les changements observés quant aux dimensions de genre dans les médias d’information.

Rapport de 2015

image lien http://cdn.agilitycms.com/

Quelques activités pour observer et analyser

Dans les articles et les films

Discuter avec les jeunes de sexisme dans les médias. Des recommandations préliminaires utiles

image lien http://habilomedias.ca/

Les femmes dans les revues et magazines généralistes ; entre invisibilité et mixité trompeuse. Atelier proposé dans le cadre des 7e rencontres Savoirs CDI consacrées à l’EMI.

image lien https://prezi.com/vdtvs6kesmpc/emi-et-parcours-citoyen/

Exemple

  • prendre un échantillon de revues et journaux de presse nationale et locale
  • recenser le nombre de photos représentants des femmes / nombre total de photos
  • étudier le contenu des photos (taille, position du personnage…)
  • recenser les journalistes femmes signataires des articles et les femmes dans l’équipe du journal

Analyse d’articles de magazines

D’après : http://www.genrimages.org/outils/exercices.html#details2

image lien http://habilomedias.ca/

A partir d’articles (interviews, portraits) sur des femmes ou des hommes découpés dans des magazines variés, observer ceux centrés sur une femme (célèbre ou non) et ceux centrés sur un homme (célèbre ou non)

  • Faire un tableau récapitulatif en précisant les thèmes abordés (Beauté, succès, talent, engagement (politique, social, humanitaire…), vie amoureuse, vie familiale, profession, etc.
  • Porter une attention particulière aux professions, à l’âge, à l’origine, au milieu social.
  • Enumérer les adjectifs se rapportant à la personne interviewée (dans la description ou les questions du/de la journaliste).
  • Y-a-t-il des sujets récurrents selon le sexe ? Peut-on faire une différence dans les sujets abordés selon que c’est un homme ou une femme qui est au centre de l’article ?

Femmes à la Une d’un journal sportif

Fiche Clemi

image lien https://www.clemi.fr/

Décoder la représentation des filles et des garçons dans les médias (Cycles 1, 2, 3)

Fiche Clemi

image lien https://www.clemi.fr/

Au passage, un article sur l’image de la femme chez Disney

Princesse chez Disney ? Sois belle, trouve un mari, mais surtout ne dis rien

illustration

Grille d’analyse sur les relations hommes / femmes dans les films, séries, documentaires

image lien http://www.genrimages.org/media/pdf/GA-RFG-Genrimages.pdf

Les clés des médias : les stéréotypes dans les médias

Cindy zappe à la télé chez elle. Sur TV VroumVroum : que des hommes. Sur TV BB : que des femmes. Cindy descend dans la rue. Elle voit pourtant des femmes au volant et des hommes une poussette à la main. Pour le spectacle de fin d'année avec les copains, elle décide de se moquer des stéréotypes.

image lien https://www.clemi.fr/

Le cas de la publicité

Enquête CSA

Sur l’histoire du CSA dans la question de la femme dans les médias

image lien http://www.csa.fr/

Image des femmes dans la publicité télévisée : les décalages et stéréotypes persistent

Le CSA a examiné plus de 2 000 spots publicitaires diffusés à la télévision ces derniers mois, en s’interrogeant sur la représentation des femmes qui s’y fait jour. Les chiffres qui en résultent, sans appel, révèlent la persistance des stéréotypes de genre : les experts sont presque exclusivement des hommes et la sexualisation concerne majoritairement les femmes.

image lien http://www.csa.fr/

  • Constat 1 : une plus forte représentation des hommes, quels que soient les rôles (54 % vs. 46 % de femmes)
  • illustration
  • Constat 2 : une répartition stéréotypée des catégories de produits - aux hommes l’automobile, aux femmes l’entretien du corps
  • illustration
  • Constat 3 : les hommes presque exclusivement experts (82 % vs. 18 % de femmes expertes)
  • illustration

Ressources et activités

Le questionnaire d’étude du CSA peut servir de base pour des observations.

Il comprend 8 questions principales :

  1. Quel est le type de produit présenté ? Les réponses sont regroupées selon douze catégories : alimentation/distribution, automobile, assurances/banques/mutuelles, technliogie/numérique , entretien du corps , habillement/parfumerie , jeux/jouets, jeux d’argent, loisirs , objets et produits domestiques, produits médicaux et paramédicaux, services ;
  2. Quel est le sexe du ou des personnages principaux présents dans la publicité étudiée ? Les réponses possibles étant homme, femme, mixte ou non applicable ;
  3. Quel est le sexe du ou des personnages secondaires présents dans la publicité étudiée ? Les réponses possibles étant homme, femme, mixte ou non applicable ;
  4. Quel est le sexe de la ou des personnes en voix hors champ ? Les réponses possibles étant homme, femme, mixte ou non applicable ;
  5. Quel est le rôle du ou des personnages principaux dans la publicité étudiée ? Les réponses possibles étant expert/e , consommateur/trice, rôle esthétique ou inactif et non applicable ;
  6. Quel est le rôle du ou des personnages secondaires dans la publicité étudiée ? Les réponses possibles étant expert/e, consommateur/trice, rôle esthétique ou inactif et non applicable ; Les personnages n’occupant ni un premier ni un second rôle ont été indexés dans la catégorie « autres intervenants ».
  7. Observe-t-on une nudité partielle ou totale des personnages féminins ou masculins présentés dans la publicité ? Les réponses possibles étant oui ou non ;
  8. Observe-t-on une sexualisation12 des personnages féminins ou masculins ? Les réponses possibles étant oui ou non.

Voir aussi les indicateurs d'égalité des genres dans les médias de l’UNESCO : http://unesdoc.unesco.org/images/0023/002310/231068f.pdf et la compilation des bonnes pratiques dans les Etats membres du Conseil de l’Europe https://rm.coe.int/1680590556

.

Un exemple actuel, idéal pour poser la question des stéréotypes

Et une pub pour aborder l’image de soi…

illustration

Trois milliards de femmes ne ressemblent pas à aux top modèles et seulement huit leur ressemblent. - Body Shop

Une question aussi traitée par une élève à l’occasion d’un concours de capsules vidéos pour les 7e Rencontres Savoirs CDI à La Réunion Corps 2.0

image lien https://www.reseau-canope.fr/

Voir l’excellent article très documenté (ainsi que l’ensemble du projet) POP MODÈLES : 7 ANALYSES ET VIDÉOS SUR LA STIGMATISATION DES FEMMES DANS LA CULTURE POPULAIRE

image lien http://popmodeles.be/

Les stéréotypes de genre dans la publicité

image lien http://popmodeles.be/2017/06/30/les-stereotypes-de-genre-dans-la-publicite/