EMI | Opendata Retour à la page d'accueil

opendata Une donnée ouverte (open data) est une donnée numérique d'origine publique ou privée. Elle peut être notamment produite par une collectivité ou un service public (éventuellement délégué) ou une entreprise.
Elle est diffusée de manière structurée selon une méthodologie et une licence libre garantissant son libre accès et sa réutilisation par tous, sans restriction technique, juridique ou financière.

L'ouverture des données (en anglais open data)représente à la fois un mouvement, une philosophie d'accès à l'information et une pratique de publication de données librement accessibles et exploitables.

Elle s'inscrit dans une tendance qui considère l'information publique comme un bien commun dont la diffusion est d'intérêt public et général. (wikipédia).

| Difficulté | DYS DYS

Qu'est-ce qu'une donnée ouverte ?

Une donnée ouverte répond à différents critères.

Elle est notamment :

Le mouvement des données ouvertes est encadré au niveau européen par la directive 2003/98/CE du 17 novembre 2003 sur la réutilisation des données publiques.

La Bibliothèque Nationale de France met son catalogue à disposition, plus de 880 000 auteurs, 185 000 œuvres, 56 000 spectacles...
Vous pouvez ainsi retrouver la biographie de quasiment n'importe quel auteur.

Exemple, celle de Allessandro Volta.

volta

image lienhttp://data.bnf.fr/

Autre exemple une carte interactive réalisée à partir de données Wikipédia.

Source : http://www.markuslerner.com/travelscope/
Pour aller plus loin !

web http://www.regardscitoyens.org/

web http://www.fing.org/

Les fournisseurs de données

De nombreux sites proposent des données, le plus difficile étant quelquefois de les trouver sur les sites...

datafranceUn peu plus de 50 jeux de données sur une carte interactive. Éducation, économie, transports publics, etc.
Plus de 36 000 fiches dédiées à chaque commune, ce qui fait de DataFrance un outil plus particulièrement adapté à la recherche immobilière pour par exemple mieux connaître l’environnement d’un bien.

image lien http://datafrance.info/

data gouvPlateforme ouverte des données publiques françaises, l'offre la plus vaste, avec plus de 36 000 jeux de données mi 2019. Classement par thèmes, moteur de recherche, possibilité de contribuer...

image lienhttps://www.data.gouv.fr/fr/

logo EUPlus de 8 000 ensembles de données disponibles essentiellement fournis par Eurostat et diverses institutions, agences et organes de l’UE. Possibilité d'accéder au portail des données ouvertes de l'UE est d'utiliser l'API REST.

image lien https://open-data.europa.eu/fr/data

logo opendatasoftOpendatasoft propose une liste de plus de 15000 portails Open Data à travers le monde présentés sur une carte.

image lien https://www.opendatasoft.fr/ressource-liste-portails-open-data-dans-le-monde/

A quoi cela sert-il ?

Ces données brutes doivent être mise en forme pour être réellement exploitables. Des associations, des particuliers ou des entreprises s'en servent et retravaillent pour les rendre plus lisibles.

Citons par exemple http://www.nosdeputes.fr/ qui permet de se faire une idée de l'activité parlementaire des députés de l'Assemblée nationale Française (et de l'assiduité de "son" député).

nos deputes

Le mouvement des données ouvertes participe à la transparence de l'utilisation de l'argent public. Rappelons que, selon le classement de transparency international, la France est classée au très peu flatteur 22ème rang mondial en matière de corruption.

Open data par défaut

Depuis octobre 2018, les administrations d’au moins cinquante agents ou salariés sont tenues de mettre en ligne, en Open Data, de nouvelles données publiques. C'est ce que l'on appelle "l'open data par défaut".

Désormais, ce n'est plus au citoyen de demander les informations mais à l'administration de les fournir par défaut. Autrement dit c'est aux administrations de prendre les devants en publiant leurs données et non plus aux particuliers d'avoir à les demander.

Article L312-1-1, les administrations doivent mettre en ligne :

Les acteurs publics concernés sont par ailleurs tenus de mettre à jour ces fichiers « de façon régulière ».

L'article L312-1-3 impose aux administrations de publier sur Internet « les règles définissant les principaux traitements algorithmiques utilisés dans l'accomplissement de leurs missions lorsqu'ils fondent des décisions individuelles »*.

Pour toutes les données « un standard ouvert, aisément réutilisable et exploitable par un système de traitement automatisé ».

Un triple objectif :

Exemple : Un pas à pas concret

Pour l'exemple ci-dessous nous allons réutiliser et présenter un jeu de données issu du site https://www.data.gouv.fr. C'est un jeu de données sur les compétences en lecture des jeunes qui provient d'un service public certifié.

Etape 1 : Récupérez les données

Rendez vous sur le site https://www.data.gouv.fr et faites une recherche avec les mots clés "compétences lecture"

etape 1

La fiche "Les compétences en lecture des jeunes" est proposée, validez. Téléchargez la fiche (format xls) et ouvrez-là.
Copiez les données de la feuille tab3 comme ci-dessous

etape 1

Etape 2 : Collez les données

Si ce n'est déjà fait, créez un compte sur https://infogram.com/fr

D'autres sites existent et permettent de faire la même chose, citons donc également http://editor.highcharts.com/full.html qu ia le bon goût de faire la même chose que le premier, mais sans limitations de plus en plus fortes.

Créez une nouvelle infographie (graphique seul) et donnez-lui un titre.

Collez les données et choisissez une mise en forme.

etape 2

Etape 3 : Visionnez, publiez

Vous pouvez ensuite publier soit en mode image, soit en mode "embed".

Version Infogram

Lecture
Infogram

Version Highcarts

Il s'agissait d'illustrer par un exemple simple, une nouvelle forme de journalisme, le datajournalisme ou journalisme de données.
Les données ont tout simplement été transformées en 3 clics en un graphique interactif que l'on pourra aisément analyser et publier.